Numérisation de pellicule format APS
en 2 400 DPI, 3 600 DPI 4800 DPI en JPG ou TIFF pour transfert
sur CD, DVD, Blu-Ray, disque dur

 

Bien entendu les transferts que nous vous rendons sont tous de la même qualité que vos originaux, voire meilleure encore que ceux-ci,
grâce à nos techniques de transfert qui sont plus qu’une simple copie.
Nous n'utilisons pas d'appareil photo pour prendre en photo vos diapositives. Nous possédons de véritables scanners pour format APS, avec nettoyage des poussieres en infrarouge et corection des couleurs, d'où une qualité optimale.

Tableau pour faire le calcul du prix de numérisation de vos Négatif ou Positif au format APS

Prix numerisation pellicule format APS

Nous réalisons le transfert de vos diapositives sur des médias CD-R ou DVD. Ceux-ci peuvent être lus sur certains lecteurs DVD de salon capables de lire des fichiers au format JPEG.

Si vous souhaitez un diaporama lisible sur la plupart des lecteurs DVD de salon, il faudra réaliser un DVD-Vidéo avec diaporama. Vous pouvez soit le réaliser vous-même à partir des fichiers que nous vous donnerons, soit nous demander de créer le diaporama directement.

Le format de scan des formats APS ou numérisation est JPEG ou TIFF (un fichier tiff prend beaucoup plus de place sur un disque que le JPEG), vous avez le choix entre deux résolutions d'image, généralement celle à 2 400, 3600 et 4800 DPI si vous désirez retravailler l'image, la recadrer, il est préférable d’opter pour 3 600 ou 4800 DPI.
Ces résolutions permettent de modifier l'image comme vous le feriez sur vos photos numériques actuelles mais aussi de pouvoir les imprimer facilement.

Nous sommes pratiquement la seule société à proposer une résolution aussi forte sur du format APS de 2 400, 3 600 et 4 800 DPI sans interpolation, car pour avoir une vraie résolution il faut compter 4 minutes de numérisation par diapositive. De plus nous utilisons un procédé "Digital ICE Technologie" qui ne dégrade pas la photo. La fonction Digital ICE Technology permet de supprimer les rayures ou traces de poussière tenaces présentes sur les APS ou les films en couleur (attention en Noir et Blanc cela ne fonctionne pas, le sel argentique renvoie la lumiere comme un flash dans une vitre).

Mais en plus nous utilisons également des mire IT8, permettant un calibration du scanner selon la norme ISO 12641. La gestion des couleurs et la reproduction exacte des couleurs dans l‘image constituent encore un défi pour les professionnels et est une tâche énormément difficile à gérer pour les utilisateurs novices. Pour beaucoup d‘années, le but d‘obtenir des numérisations en couleurs consistantes a été dédié uniquement aux spécialiste professionnels. Nous utilsons les logiciels SilverFast Ai Studio 8 et HDR non seulement les professionnels vont retrouver les vrais couleurs mais aussi les utilisateurs novices peuvent profiter de couleurs fidèles de leur support par notre intermédiaire.

Les mires pour transparents et papier pour une calibration de tous les formats de films (transparent, négatif et papier)


La numérisation à l'aide de la fonction Digital ICE Technology prend néanmoins plus de temps et nécessite davantage de ressources du système.

La technologie ICE fonctionne à l'intérieur même du scanner, de ce fait et contrairement aux solutions logicielles pures, elle n'altère pas les détails sous-jacents de l'image. Faisant suite à la technologie originale "ICE Digitale" qui utilisait un nettoyage infra-rouge, des technologies supplémentaires d'amélioration de l'image ont été commercialisées par Applied Science Fiction et Kodak sous des noms similaires et connexes, souvent en tant qu'éléments d'une suite de technologies compatibles. La technologie ICE utilise un scanner avec deux sources de lumière, une lampe RVB habituelle et une lampe IR (Infra-Rouge), et numérise deux fois le document avec l'une et l'autre des lampes. La lampe IR détecte l'emplacement des poussières grâce à sa méthode unique de détection, puis les retouches sont ensuite réalisées sur la base de ces données. Le concept général consiste à soustraire les poussières et rayures de l'image RVB.

Vous pouvez nous demander de ne pas avoir certains traitements, le prix en sera le même.

 

Le traitement anti-poussière et anti-rayure que nous faisons sur vos diapositives (vous pouvez cliquer sur l'image pour avoir plus de détails) :

A gauche l'image scannée ††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††††à droite le scan de l'infrarouge

 

A gauche le repérage sur l'image par le logiciel et un gros calcul est fait pour avoir à droite le rendu final.

 

Le traitement des couleurs et luminosités que nous faisons sur vos formats APS:

Voici 3 exemples dont vous pourrez télécharger les images en 2 400 DPI et récupérer l'image d'origine ainsi que l'image traitée, afin de pouvoir comparer par vous-même.
Cliquez sur une des images afin de recevoir le dossier au format ZIP avec les 2 images dedans. Ici les images n'ont pas été nettoyées, juste la correction colorimétrique luminosité et contraste sans réducteur de bruit. Si vous ne désirez pas ce traitement nous pouvons désactiver cette fonction. Le prix reste le même.

 


Avant / Après - Cliquez sur une des images pour voir plus d'informations sur le format ICE3

 


Image brute sans aucun traitement ni dépoussiérage. N'oubliez pas d'aller voir sur -->: toutes les questions/réponses ici

* DPI : Dot per inch en Anglais ou PPP Point Par Pouce, indiquant la résolution d'un scanner, d'un imageur, d'une imprimante
1 pouce = 2,54 cm, quand on dit 3600 DPI cela vous fait 3600 points sur une longueur de 2,54 cm
de mÍme dans la hauteur.

Caractéristiques

Voici une bande de négatif XI240

Format APS Pellicule photo

Comparaison avec le format de film 135

 

Le film mesure 24 mm de largeur (donc plus petit que le format 35 mm) et sert à enregistrer une image de base de 30,2 × 16,7 mm (format dit « H », au rapport 16/9). Ce format de base peut être recadré au tirage (en hauteur ou en largeur) pour obtenir deux formats d'image supplémentaires :

  • recadrage en largeur : 25,1 × 16,7 mm - format C (classique), rapport équivalent au 24 x 36 ;
  • recadrage en hauteur : 30,2 × 9,5 mm - format P (panoramique), rapport de 3/1.

Le choix du format à la prise de vue ne fait qu'indiquer au tireur quel recadrage choisir : le format H reste celui effectivement enregistré sur la pellicule. Les deux formats supplémentaires sont donc des pseudo-formats, contrairement par exemple à des formats panoramiques en 35 mm (voir l'Hasselblad XPan) où l'image enregistrée sur le film a une taille exploitant au maximum la surface sensible disponible.

L'APS possède aussi une bande magnétique couchée sur le film. Celle-ci enregistre pour chaque image, en plus de son format de tirage, des informations telles que l'heure de la prise de vue, les données d'exposition, une légende éventuelle, etc. Cette bande stocke aussi le numéro de la dernière vue enregistrée et permet donc de rembobiner la pellicule, puis de la réinsérer plus tard dans l'appareil - celui-ci déroulant alors automatiquement le film jusqu'à la 1ere vue vierge.

Film et cartouche

Indicateurs visuels sur une cartouche APS

Le film est sur une base de polyéthylène naphtalate (PEN), et est logé dans une cartouche en plastique à une seule bobine de 39 mm de long. Le diamètre de base est de 21 mm, alors qu'il mesure 30 mm sur la fente où le film sort. La fente est protégée par une porte. Il est disponible en 40, 25 et 15 poses. La surface du film a un revêtement magnétique transparent et la caméra utilise ce système d'échange d'information (IX) pour enregistrer des informations sur chaque exposition. L'appareil photo gère automatiquement le bobinage et le rembobinage, dans la mesure où les films partiellement exposés peuvent, dans certains appareilles photos, être enlevés et utilisés plus tard. Les symboles numérotés (appelés «indicateurs visuels») à l'extrémité de la cartouche indiquent l'état:

  1. Cercle complet: non exposé
  2. Demi-cercle: partiellement exposé
  3. Signe croisé: Entièrement exposé mais non traité
  4. Rectangle: traité

En outre, une languette sur cette extrémité de la cartouche indique que la cartouche a été traitée.

Échange d'informations

Une distinction majeure du film APS était la capacité d'enregistrer des informations autres que l'image. Cet échange d'informations a été le plus couramment utilisé pour le format d'impression, mais pouvait également être utilisé pour enregistrer la date et l'heure où la photo a été prise, stocker une légende et enregistrer des données d'exposition telles que la vitesse d'obturation et le réglage de l'ouverture. Cette information peut être lue par l'équipement d'impression photo pour déterminer le rapport d'aspect de l'impression, imprimer les informations à l'arrière (ou, rarement, l'avant) de la photo ou pour améliorer la qualité d'impression.

Deux méthodes pour stocker des informations sur le film ont été utilisées: "IX magnétique" et "IX optique". L'optique IX a été utilisée dans des appareils photos les moins chères et des appareils photos jetables, et utilise une source lumineuse pour exposer une petite partie du film, en dehors de la zone négative de l'image. Cette méthode était limitée à la détermination du rapport d'aspect imprimé de l'impression terminée.

Le magnétique IX a été utilisé dans les appareils photos les plus chères et a permis d'obtenir plus d'échange d'informations. La plupart des appareils photos avec magnétique IX enregistrent automatiquement la date et l'heure d'exposition sur la couche magnétique, avec des modèles plus avancés permettant à l'utilisateur de spécifier une légende prédéterminée à imprimer sur la photo ou d'enregistrer les paramètres d'exposition, ainsi que de déterminer le rapport d'impression. IX magnétique a causé des problèmes pour les processeurs photo, qui ont constaté que leur tête de lecture magnétique devait être nettoyée fréquemment ou que la capacité de leur équipement à imprimer cette information était limitée.

Traitement

Contrairement au film 135, le film APS les informations de développement sont stockés dans la cartouche d'origine. Pour l'identification, chaque rouleau de film APS comporte un code d'identification à six chiffres sur l'étiquette, qui est également stocké magnétiquement et visible à chaque extrémité du négatif traité. Cette ID est généralement imprimée à l'arrière de chaque impression individuelle. Cette ID a été conçue pour être une commodité supplémentaire pour le photoprocesseur (qui peut combiner facilement chaque bande de film traité avec sa cartouche et chaque cartouche à l'ordre d'un client particulier) et pour le consommateur, qui peut facilement localiser la cartouche correcte si elle est réimprimée.

Pour faciliter le traitement automatique du film, un numéro DX unique est attribué aux différents types de films.

Le film APS est généralement traité en utilisant une petite machine pour transférer le film APS exposé de la cartouche d'origine à un rechargable, puis re-attaché à la cartouche d'origine et rembobiné à l'aide d'une autre machine après traitement.

Malgré ses quelques avancées technologiques (la bande magnétique principalement) et en dépit d'un intense marketing, le format APS n'a jamais réussi à dominer le marché. Son format de film plus petit signifiait une qualité d'image plus faible, d'où le désintérêt des professionnels. De plus, l'argument de la miniaturisation des appareils (dû au format plus petit de la cartouche et du film) n'a pas tenu face à des développements similaires en 35 mm.

En 2011, les deux derniers producteurs de film APS, Fujifilm et Kodak, ont mis un terme à cette production.


Film Argentique bobine projecteur Cassette Vidéo magnétoscope Transfert format professionnel Transfert Audio Transfert Photo Transfert Mémoires Récupération de cassette vidéos Numérisation de documents

Divers 4K, UHD, HD, SD...